Aller au contenu principal

Les véhicules électriques vraiment écologiques ?

Thumbnail

La réponse n’est pas si simple. L’origine de l’électricité joue un rôle particulièrement important. Les voitures qui fonctionnent à l’électricité à partir d’une centrale au charbon, par exemple, ne sont évidemment pas 100 % écologiques. Sur ce plan, elles se comportent toutefois mieux qu’une voiture classique.

 

100 % vert ?

Les bicyclettes, les voitures et les bateaux ont un point commun : tous sont de plus en plus propulsés à l’électricité. Logique, car un moteur électrique présente beaucoup d’avantages par rapport à un moteur à combustion. Les moteurs électriques n’émettent ni gaz d’échappement ni bruit et comportent moins de composants. Par exemple, ils n’ont pas de boîte de vitesses. Or, moins de pièces signifie moins d’entretien et moins d’usure. Le fait qu’un moteur électrique développe une puissance plus élevée à bas régime constitue un atout réel. En d’autres termes, l’accélération est rapide. Mais qu’en est-il des émissions ?

Pour rappel, ce type de véhicule ne libère pas de gaz d’échappement dans l’atmosphère. Mais cela ne signifie pas, par exemple, qu’une Tesla est propre de bout en bout. N’oubliez pas que vous devez recharger votre batterie avant de partir. L’électricité dont vous avez besoin peut provenir d’une éolienne ou d’une centrale au charbon. Prétendre que le transport électrique est toujours 100 % vert n’est donc pas tout à fait correct.

Une étude suédoise a souligné les quantités de CO2 libérées lors de la production des batteries.

 

Moteur électrique versus moteur à combustion : 1-0 !

La bonne nouvelle : un moteur électrique est en tout état de cause plus propre qu’un moteur thermique. Et ce, même si l’électricité provient d’une centrale au charbon.

L’explication ? Le rendement plus élevé des moteurs électriques. Prenons les chiffres de VMx, l’association des professionnels de l’environnement. Une voiture électrique alimentée par l’énergie électrique d’une centrale au charbon émet environ 65 grammes de CO2 par kilomètre. Alors qu’une voiture familiale moyenne rejette 120 grammes de CO2 dans l’atmosphère.

Conclusion : même dans le pire des scénarios, une voiture électrique est beaucoup plus propre qu’un véhicule classique. Ce qui n’enlève rien à l’intérêt supérieur de faire circuler un maximum de véhicules électriques 100 % vert.

 

Thumbnail

Énergie verte en suffisance : 1 563 éoliennes

Et si... nous voulions que toutes les voitures électriques fonctionnent sans aucune émission ? Aujourd’hui, ce n’est pas un problème. En 2018, environ 3 800 voitures électriques circulent en Flandre. 2 éoliennes ou l’équivalent de 15 terrains de football en panneaux solaires suffisent amplement.

Mais qu’en sera-t-il en 2050 ? D’ici là, notre flotte automobile devra être entièrement électrique. Rien qu’en Flandre, 3,5 millions de véhicules électriques sont concernés. Il faudra pas mois de 10,32 milliards de kWh d'électricité verte pour combler la demande. Cela représente la capacité de production de 1563 éoliennes de la génération actuelle. 

C'est le constat à l'heure actuelle, mais nul doute qu'avec les avancées des années à venir des solutions seront trouvées.

 

Rouler avec une voiture électrique c’est bien. Avec de l’électricité verte c’est mieux.

10.000 km gratuits

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer