Aller au contenu principal

L’avenir de l’énergie solaire

panneaux solaires installés par lampiris

Explications

Le processus est simple, un revêtement liquide essentiellement composé de matière organique (hydrogène, carbone …) est appliqué sur du verre ou sur du plastique flexible. Le procédé est répété plusieurs fois jusqu’à l’obtention d’un film transparent pouvant produire de l’électricité. La couche active, la partie la plus importante du revêtement, est la surface qui génère de l’électricité en captant la lumière, et des conducteurs transparents extraient l’énergie produite. 

Fenêtre photovoltaïque de SolarWindow

Le premier objectif de la société américaine est d’exploiter des surfaces possédant un vaste potentiel pour générer de l’énergie solaire là où les besoins en électricité sont les plus grands. Dans les grandes villes, l’énergie solaire est sous-exploitée car il est difficile de placer beaucoup de panneaux photovoltaïques. Utiliser les vitres des gratte-ciels et des buildings permettraient de produire de l’énergie verte en grande quantité. 

Thumbnail

C’est un projet qui a un potentiel énorme. Toutes les infrastructures où il y a du verre ou du plastique flexible pourraient produire de l’énergie verte. Par exemple, les vitres de nos voitures pourraient aussi éventuellement bénéficier de cette technologie. Mais également nos smartphones, qui s’autoalimenteraient et ainsi ne tomberaient plus jamais à court de batterie. Bref, un projet ambitieux déjà récompensé cette année par le BIG (Business Intelligent Group), qui mérite d’être suivi avec attention !

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer