Aller au contenu principal

Indépendance énergétique pour 3 entreprises basées à La Ferme de Bourdon

Thumbnail

Notre équipe est partie à la rencontre d’Henk Van ‘t Net, entrepreneur actif dans plusieurs secteurs et qui a fait le choix du renouvelable à 100%, au gré de ses convictions mais également de ses calculs de rentabilité !

Quelles sont les activités à La Ferme de Bourdon ?

La Ferme de Bourdon accueille 3 activités distinctes :

  • Un centre de formation de post-graduat en coaching assisté par le cheval ;
  • Des services RH très innovants et du coaching en entreprise ;
  • Un centre de yoga, shiatsu, thérapie et coaching en développement personnel facilités par le cheval.

Vu la diversité des activités et l’occupation permanente, y compris les week-end, c’est toute l’année qu’il faut chauffer. Car même si le shiatsu est un massage qui se reçoit habillé, il ne faudrait pas que les clients aient froid ! Et bien entendu, la famille a aussi besoin de chauffage et d’électricité 7 jours sur 7. Ils sont 5 à vivre à la ferme.

En rachetant le bâtiment il y a quelques années, vous avez changé l’affectation des lieux et créé de nouveaux espaces de travail. Est-ce que le fait de réaliser un audit énergétique a influencé vos décisions ?

Avant les transformations, la ferme comprenait 1/3 de surface habitable. Le reste était consacré aux étables pour les vaches et au stockage du foin. Aujourd’hui, il ne reste qu’1/3 d’étables, la partie habitable a été agrandie et nous avons créé 3 salles de formation, un gîte et un cabinet de massage. Tout cela a été réalisé en tenant compte d’un audit énergétique qui nous a permis de réaliser où se situaient les pertes de chaleur. Sur cette base, nous avons réalisé d’importants investissements pour nous diriger vers du renouvelable.

Pourquoi choisir les énergies renouvelables ?

Par nos activités de RH en présence des chevaux et le centre de formation au coaching facilité par le cheval, nous travaillons en contact direct avec la nature. Cela ne peut exister que si une relation de respect s’instaure. Donc, le renouvelable était un choix conscient, en parfait alignement avec nos valeurs et les activités de la ferme.

Par ailleurs, je n’ai pas encore évoqué de chiffres concrets… Quand vous les découvrirez, vous comprendrez qu’il n’y avait qu’un choix possible !

Vous évoquez les chiffres, quelles informations capitales vous a donné l’audit énergétique ?

Notre ferme mesure 45m de long sur 11m de large. Avant que nous la rachetions, elle était entièrement chauffée au mazout. Concrètement, l’estimation pour chauffer tout le bâtiment pendant une année était de 46 814 litres de mazout. Même quand le mazout est au prix le plus bas, je vous laisse faire le calcul… Les pertes de chaleur étaient énormes :

  • 18 478 litres par la toiture
  • 5 559 litres par les murs
  • 1 461 litres par les ouvertures
  • 2 155 litres par les sols

Comment réduire la consommation énergétique ?

La première clé de la réduction des pertes d’énergie est l’isolation. Nous avons donc commencé la rénovation par le placement de fenêtres triple vitrage, un peu de double vitrage et nous avons changé les portes extérieures. Ensuite, nous avons isolé le toit, soit 448m2 en projetant 14cm de mousse isolante. Nous avons aussi isolé 100m2 en projetant 9cm de mousse. L’isolation nous a coûté 17 237€ htva.

Après l’isolation, nous avons revu les méthodes de chauffage. Et la première décision a été de dire stop au mazout ! Par conviction mais également par souci de rentabilité.

Notre toit est orienté vers l’est avec une pente de 30°, nous n’avons pas d’obstacle donc pas d’ombre. Cette situation permet de donner un rendement de 96%. Nous avons donc investi dans 150 panneaux photovoltaïques couvrant 250,5 m2 pour une puissance totale de 36 750Wc. Nous avons 3 onduleurs. L’investissement en panneaux photovoltaïques a représenté un coût de 57 550€ htva.

Enfin, nous avons placé 2 pompes à chaleur Daikin air/eau. Il s’agit de pompes à chaleur à haute température en cascade en vue de consommer une énergie photovoltaïque excédentaire de 26 000kWh. Ces pompes ont représenté un investissement de 38 000€ htva.

Pour conclure, même si l’on s’attend déjà à une réponse plus que positive, le renouvelable est-il rentable ? 

Après 4 ans, compte tenu de notre situation et des activités multiples de la ferme, notre investissement est totalement rentabilisé. Nous n’avons pas de facture d’électricité, la ferme est toujours chauffée et nous bénéficions d’eau chaude. Pour nous, le renouvelable est la solution gagnante sur toute la ligne : pour la nature et pour notre rentabilité !

 

Coordonnées :

Henk Van ‘t Net

www.horsense.be

www.lafermedebourdon.be

www.cocoreco.be

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer