Aller au contenu principal

Des vacances “éco-friendly” : les bons réflexes

randonee de vacanciers au coucher de soleil

Ces petits conseils vous permettront de participer activement à l’initiative des Nations Unies qui ont proclamé 2017 “Année internationale du tourisme durable pour le développement”.

 

Préparer son logement avant de partir en vacances

Coupez tout (ou presque) ! Débranchez les prises des appareils électriques, même ceux en veille : télévision, décodeur, machine à laver, percolateur, bouilloire, réveil,... Laissez par contre bien branchés les frigos, congélateurs ou pompes de brassage des aquariums. On évite aussi les fuites d’eau en coupant l’arrivée générale.

En été, vous pouvez couper votre chaudière (à vérifier sur la notice d’accompagnement en fonction du modèle). Mais en période de froid il est par contre conseillé de la laisser allumer en mode “hors gel” si cette option est présente. Sinon, programmez une température basse constante afin d’éviter le gel et donc l’explosion des tuyaux.

 

Les déplacements

Malgré les efforts constants des constructeurs, le trafic aérien est toujours responsable d’une grande partie de la pollution atmosphérique. Bien évidemment, certaines destinations sont difficilement atteignables sans avion mais dans ce cas, préférez les trajets sans escale. En plus de vous faire économiser du temps, votre trajet sera moins gourmand en carburant.

 Pour les distances plus raisonnables, faites appel aux bus, tram, métro, trains nationaux, trains internationaux mais aussi au covoiturage. Le site de covoiturage Blablacar propose de partager des trajets vers et au départ de plusieurs pays d’Europe pour un prix démocratique.

 Sur votre lieu de vacances, renseignez-vous auprès de votre logeur ou à l’office du tourisme pour connaître les possibilités de modes de déplacement alternatifs. Et pourquoi pas louer des vélos ?

 

Une villégiature sous écolabel

 Certains logements reçoivent une certification “éco-hôtel”. Ce sont des établissements qui s’engagent dans des pratiques “vertes” telles que l’utilisation d’un linge de maison 100% bio, l’installation de systèmes de réduction de consommation d’eau, la cuisine de nourriture locale, ou encore la mise à disposition de savons biologiques individuels sans emballage. Il y a peut-être des éco-hôtels à votre destination, renseignez-vous avant de réserver !

 Dans tous les cas, n’abusez pas de la climatisation dans les pays chauds ni du chauffage dans votre chalet enneigé. Dans les hôtels, pensez à pendre votre essuie à un crochet quand vous avez fini de l’utiliser : c’est un code universel s’adressant au service de nettoyage pour signaler que vous n’en voulez pas un nouveau. Et refusez : la paille et le petit parapluie dans le cocktail, la serviette en papier, l’emballage plastique, les brochures papier inutiles, ... non merci !

 

Une nature respectée

Une simple promenade ou un trek de plusieurs jours “en sac-à-dos” peut laisser des traces pendant des années sur la nature. Quelques petits points d’attention permettent de diminuer l’impact de votre passage.

Emportez avec vous un petit sac pour y mettre vos déchets (emballages de nourriture, mouchoirs en papier, etc), vous pourrez jeter ce sac plus tard dans une poubelle publique ou à l'hôtel. Dans les pays où l’eau du robinet est potable, utilisez une bouteille réutilisable. Enfin, si vous devez vous laver ou faire votre vaisselle dans un cours d’eau, utilisez des savons biodégradables.

Vous voilà bien outillé pour des vacances “éco-friendly”. Il nous reste une chose à ajouter : pro-fi-tez !

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer