Aller au contenu principal

Découvrez le témoignage de Jean-Marie, un joyeux conducteur de Renault ZOE

Thumbnail

Voici le témoignage de Jean-Marie, un joyeux conducteur de Renault ZOE. D’après son expérience, la petite électrique du constructeur français semble particulièrement appropriée aux trajets en ville.   

Mais qu’est-ce qui a donné envie à Jean-Marie de succomber au charme de la voiture électrique ?   

« Pour moi, c’est d’abord un choix militant dans un contexte de transition écologique. J’avais la volonté de faire un geste pour la planète, de m’engager, même si c’est une goutte d’eau dans l’océan. En voiture électrique, que vous soyez au feu rouge ou dans un embouteillage, vous ne consommez rien. »

 

Et comme tous les futurs utilisateurs de voiture électrique, Jean-Marie avait quelques appréhensions.

«L’autonomie, comment recharger sa voiture électrique, les garanties du constructeur, la pérennité… tous ces sujets soulèvent pas mal de questions. Au niveau de la batterie, nous avons opté pour un système de location. Chez Renault, le constructeur rassure les utilisateurs en assumant toute perte de 25% d’autonomie. En cas de panne électrique, Renault a mis au point une assistance spécifique. Un autre point d’attention est la possibilité de recharge du véhicule car les station- services proposant la recharge électrique ne sont pas nombreuses. De plus si la borne est déjà occupée, vous savez que vous êtes parti pour patienter longtemps ! »

 

Faut-il bien anticiper l’usage que l’on fera de sa voiture électrique ?

« Dans notre cas, nous avons défini dès le départ que cette voiture servirait uniquement aux trajets en ville ou pour les petits trajets n’excédant pas 100 voire 150 km. Pour nous, c’était clair que ce serait une deuxième voiture uniquement consacrée aux trajets urbains.

C’est vrai que l’on pourrait partir en vacances en famille avec notre voiture électrique. Nous avons choisi de ne pas le faire. Car il faudrait pour cela une planification très stricte du parcours et anticiper les étapes pour la recharge. Dans ce cas, il faut également valider à l’avance la disponibilité réelle des bornes car elles ne sont pas toujours disponibles.

Je dirais simplement que la notion d’autonomie est à regarder en tenant compte de votre mode de vie réel, pas uniquement en écoutant l’expérience du constructeur

Jean-Marie

Y a-t-il eu des surprises dans votre expérience de conduite et d’utilisation pratique de votre voiture électrique ?

« Parmi les changements positifs, le plaisir de profiter du silence, de rechercher une conduite efficace et préventive, l’utilisation du frein moteur pour recharger le véhicule et l’accélération immédiate, très puissante.

Il faut aussi perdre l’habitude de passer les vitesses !

Du côté des mauvaises surprises, nous n’avons pas le sentiment d’avoir été suffisamment informés. Par exemple, pour des raisons pratiques, il vaut mieux faire installer sa propre borne de recharge domestique, ce qui représente un surcoût, qui s’élevait à 2000€ dans notre cas. De plus, les spécifications techniques liées à notre situation nous ont obligé à acheter un convertisseur. C’est donc une source de préoccupation et un prix supplémentaire à anticiper. »

Aujourd’hui, Jean-Marie est parfaitement équipé et commence à prendre ses habitudes avec sa Renault ZOE. Nous lui souhaitons beaucoup de plaisir au volant de sa voiture électrique !

Ne ratez aucune actualité électrique !

Suivez notre groupe Facebook Mobility

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer