Aller au contenu principal

Courir en hiver : les bons réflexes à adopter !

femme qui court dehors dans les bois en hiver

Adapter son échauffement

Peu importe les conditions climatiques, l’échauffement ne doit jamais être pris à la légère au risque de se blesser. En hiver, c’est encore plus important de bien préparer son organisme. Avant l’échauffement, les muscles sont froids et doivent se réchauffer avant de faire du sport. S’il fait froid ou s’il y a du vent, l’échauffement doit être plus long car plus la perte de chaleur est importante, plus le corps va mettre du temps à « monter en température ». Pensez aussi à vous échauffer au chaud. Votre organisme dépensera moins d’énergie à combattre le froid si vous pratiquez vos exercices d’échauffement à l’intérieur. Quand vous courez, n’oubliez pas de respirer par le nez et expirer par la bouche. De cette façon, l’air se réchauffe avant qu'il n'atteigne les bronches pulmonaires.

 

L’équipement par temps froid

Un équipement de course plus spécifique doit être porté si vous comptez poursuivre votre footing dans des bonnes conditions ! Si vous faites de la course à pied en hiver, il est important de porter 3 couches de vêtements adaptées. Une 1ère couche respirante, une deuxième couche isolante et une 3ème couche protectrice. Couvrez aussi les extrémités de votre corps comme les oreilles, les pieds et les doigts. Ce sont des grosses sources de perte thermique, donc portez un bonnet et des gants pour ne pas perdre inutilement de la chaleur corporelle! En fonction de votre parcourt de jogging, vos chaussures de course d’été peuvent être inadéquates. Demandez des conseils à un expert dans votre magasin de sport. Considérez les! Ils vous recommanderont peut-être des chaussures plus isolées et munies de petits crampons pour bien courir en hiver.

Il est aussi primordial d’être visible par les automobilistes, surtout quand les journées sont plus courtes. Portez une veste ou un dossard fluorescent lors de vos running !

 

Modifier son plan d’entrainement

Les risques de blessure sont plus nombreux lors des séances dans le froid. Il faut alors adapter votre plan d’entrainement en conséquence ! Démarrez en douceur en faisant de petites foulées. Augmentez ensuite progressivement l'allure au fur et à mesure que votre organisme s'acclimate. Privilégiez tout de même un tempo plus lent et évitez les efforts brutaux. Votre corps a besoin de plus de ressources en hiver donc misez plus sur l’endurance (légère) que sur la performance. Terminez votre entrainement en douceur en effectuant un retour au calme. 

 

Jacques Borlée, coach running

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer