Aller au contenu principal

Voiture électrique : peu à peu, les routes se rejoignent.

L'électrique pour les voitures de société : l'échéance est fixée.

On le sait, les voitures de société représentent la très grande partie des voitures neuves achetées en Belgique. On savait aussi que l'écologisation de ce parc passerait par une évolution de la fiscalité. C'était d'ailleurs un engagement du gouvernement au début de sa législature, puisque l'accord de coalition prévoyait qu'à terme, les voitures de société devraient être exemptes d'émissions de CO2.

C'est aujourd'hui confirmé par le ministre des Finances, qui a finalisé ses plans et fixé l'échéance : la déductibilité fiscale des voitures à moteur à combustion interne disparaîtra dès 2026. À n'en pas douter, cet incitant fiscal clairement en faveur de la voiture 100 % électrique va changer la donne et accélérer la transition déjà en cours. Le point de bascule pourrait même bien arriver dès 2023, quand les véhicules hybrides rechargeables (achetés à titre professionnel) ne seront alors plus déductibles qu'à 50 %.

Et si on élargit le débat au-delà de la voiture de société, on notera aussi que 9 pays européens, dont la Belgique, ont récemment demandé à la Commission européenne de fixer un clap de fin pour la voiture thermique. À ce stade, ce n'est encore qu'une déclaration d'intention et aucune date n'a été évoquée, mais on voit bien que la volonté se précise. Pour réduire les émissions de 55 % en 2030 (par rapport à 1990) et atteindre la neutralité carbone en 2050, l'Union européenne devra immanquablement réduire l'impact de ses transports sur les gaz à effet de serre et définir un échéancier.

Chez Lampiris, la transition est presque achevée.

"Mobilité électrique bien ordonnée commence par soi-même" : une entreprise comme Lampiris doit évidemment montrer l'exemple. Et confronter cette belle idée à la réalité pratique. Sinon, comment pourrions-nous nous mettre à votre place, connaître les obstacles que vous rencontrez et comprendre les freins qui peuvent vous faire hésiter ? Nous aussi, on a envie de bien faire.

La transition de nos propres voitures de société a commencé en 2018. Aujourd'hui, 60 % de nos 83 véhicules sont électriques et, d'ici la fin 2021, ce chiffre devra atteindre 100 %, l'objectif que nous nous sommes nous-mêmes fixé. Bien avant 2026, donc. Nous incitons même nos employés à installer panneaux solaires, points de recharge et compteurs intelligents à leur domicile. La meilleure façon d'expérimenter nous aussi toutes les solutions qui vous accompagneront dans votre propre transition.

Sur le même sujet : Voiture électrique, le retour d'expérience de notre collègue Stefan.

La tendance ne faiblit pas.

Actuellement, les voitures électriques et hybrides représentent 30 % des immatriculations en Europe. Et si on en croit une étude récente, un Belge sur trois a aussi l'intention d'acheter une voiture électrique ou hybride dans un avenir proche. Ce qui les fait hésiter ? Le prix. Deux tiers d'entre eux cherchent un véhicule à moins de 30 000 €. Mais là encore, l'offre évolue. Avec de plus en plus de modèles entre 17 000 € et 30 000 €.

Les arguments de la voiture électrique auxquels les consommateurs sont sensibles : la réduction des coûts de carburant, la diminution des émissions et une meilleure expérience de conduite. Intéressant à savoir aussi : les futurs propriétaires souhaitent pouvoir charger leur véhicule principalement à la maison (64 %) ou au travail (16 %). Seuls 19 % envisagent d'utiliser des stations de recharge publiques.

Sur le même sujet : Voiture électrique, toutes les tendances de 2021.

Prêt à passer à la voiture électrique ?

Lampiris propose une offre qui a tout pour vous plaire :

  • 5 000 km/an de recharge gratuite avec notre tarif eMobility
  • l'installation d'une borne à domicile pour une recharge 100 % verte
  • l'accès à plus 6000 bornes en Belgique et 150 000 en Europ

On vous accompagne dans la conduite électrique

Découvrez eMobility

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer