Aller au contenu principal

Vers la fin des chaudières au mazout

Thumbnail

Un ménage belge sur trois se chauffe au mazout. Principalement en Wallonie où plus de 50% des ménages se chauffent avec ce type de chaudière. Dans le cadre du Pacte Énergétique, le gouvernement fédéral a décidé d'interdire les nouvelles installations au mazout à partir de 2035. Cette mesure ne concerne que la commercialisation, donc si vous avez une chaudière au mazout vous pourrez toujours l'utiliser. En revanche, si après cette date fatidique, si vous devez changer de chaudière, il faudra trouver une alternative. 

Quelles sont les autres solutions envisageables ? 

 

Un chauffage collectif

Une des solutions du futur serait un chauffage collectif qui permettrait de chauffer plusieurs maisons, voire un quartier entier. Plusieurs villes et communes sont déjà en train de tester ces « réseaux de chaleur ».

Un réseau de chaleur suppose une production centralisée de chaleur,  dans une usine ou un incinérateur par exemple. La « chaleur résiduelle » qui en émane est alors redistribuée via des conduites souterraines. Les habitations individuelles peuvent se raccorder au réseau de chaleur. Le caractère durable du réseau de chaleur dépendra donc de la source de chaleur.

Le seul inconvénient en tant que particulier est que vous êtes dépendant. Si votre ville ou commune ne prévoit pas ce genre de projet, vous devrez vous débrouiller seul.

 

Les solutions de chauffages plus classiques

Passer du mazout au gaz naturel est la solution la plus évidente. Cela peut même vous faire économiser jusqu'à 300 euros par an ! Un ménage moyen qui se chauffe au gaz naturel paie chaque année 1.180 euros. À titre de comparaison, la facture de mazout moyenne s'élève à 1.480 euros. Et en abandonnant le mazout pour le gaz, vous ferez aussi un geste pour l'environnement, puisque la première émet 25 % de CO2 en plus.

La seule condition est de raccorder votre maison au réseau de distribution de gaz naturel, ce qui peut se révéler onéreux selon l'endroit où vous habitez. Mais il s'agira d'une dépense unique et vous pourrez bénéficier de primes.

Un chauffe-eau solaire peut également être intéressant. Seule petite réserve : cela ne vous permettra pas de chauffer toute votre maison, mais seulement la moitié de votre eau de bain ou de douche, et vous devrez donc prévoir un autre système de chauffage en complément. Pour un rendement idéal, les collecteurs doivent être orientés sud-est/sud-ouest, à un angle de 20 à 60°.

Une chaudière à pellets est un système de chauffage central entièrement automatique fonctionnant aux pellets, des granulés de bois. Le système valorise au moins 90 % de la chaleur produite. La chaudière régule l'apport en pellets à partir d'un espace de stockage spécial en fonction de la température extérieure. En Belgique, seuls les pellets de bois non traité en provenance de forêts à gestion durable sont autorisés.

Une pompe à chaleur vous permettra de chauffer la totalité de votre maison à l'électricité. Une pompe à chaleur ressemble un peu à une chaudière à chauffage central « standard », mais fonctionne différemment. La pompe exploite la chaleur du sol, des eaux souterraines ou de l'air pour chauffer l'eau. Le fonctionnement d'une pompe à chaleur est comparable à celui d'un réfrigérateur, sauf que le principe est inversé.

 

Vous souhaitez dès à présent passer au chauffage au gaz ?

Je demande un devis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer