Aller au contenu principal

Vacances nature en Belgique : testez le slow tourisme !

Thumbnail

Le slow tourisme se pratique généralement en milieu rural (rats des villes, prenez vos jambes à votre cou), en présence d’une nature fascinante et souvent d’une table accueillante. Vos vacances natures en famille ou en solo se déroulent en mode farniente, dans une savoureuse lenteur et au gré de joyeux imprévus : un envol de héron, une musaraigne qui pointe son nez au milieu des champs, une bouteille de Saint-Véran qui n’en finit jamais, une fraise des bois à laquelle on n’a pas pu résister,… Bref, c’est la vie à 2 à l’heure, entre dolce vita et bains de forêts.

Nous avons donc rencontré pour vous Aude Piette, pétillante trentenaire à la tête d’un établissement hôtelier à Poix-Saint-Hubert (vous ne voyez pas où cela se situe ? Autant vous dire que pour pratiquer le slow tourisme, c’est plutôt une bonne nouvelle !).

Poix-Saint-Hubert est situé à un jet de pierre de Saint-Hubert. Précisément dans la vallée de la Lhomme, petit cours d’eau tranquille qui sillonne à son rythme (slow, donc) une zone d’un grand intérêt écologique classée Natura 2000 et où l’on peut, si l’on est patient et chanceux, croiser quelques drôles d’oiseaux tels que la cigogne noire, le pic noir ou un adorable muscardin (petit rongeur roux qui vit dans les bois).

Aude et sa sœur Lola sont à la tête d’un complexe familial contrasté : un look urbain en milieu rural, à la fois moderne et Ardennais. Les lieux sont composés d’un hôtel appelé Val de Poix, du restaurant « Les Gamines » reconnu au Gault et Millau pour ses plats canailles et l’on y retrouve aussi un espace de coworking rural : GARE !

 

Pour nous le slow-tourisme c'est retrouver le temps de perdre du temps en voyageant, c’est tout le contraire du voyage efficace. C’est oser se perdre en chemin. Notre nouveau leitmotiv est d’ailleurs Détoursaupaysdenullepart.

Aude Piette

Les incontournables du slow tourisme selon Aude et Lola :

1. Considérer les clients comme des hôtes et non comme des clients, la différence réside dans l’accueil et le plaisir de les accueillir. 

 

2. Délivrer un accueil authentique et de qualité à tous les hôtes dans un lieu convivial et familial mettant en valeur les atouts et le savoir-faire du territoire. « Nous avons par exemple choisi de décorer les chambres avec les photographies d'Edmond Dauchot, artiste décédé fin des années 70, amoureux de la nature et des habitants d’Ardenne. Nous avons créé une ambiance créative et avant-gardiste tout en étant simple et authentique, avec l’usage de matériaux d’ici tels que le bois et la pierre. »

 

3. Partager avec les hôtes des valeurs de respect de la nature et de l'environnement, ainsi qu’une philosophie liée au "manger et boire propre et local".

 

4. Faire découvrir le territoire aux hôtes de passage en privilégiant tout ce qui se trouve hors des sentiers battus : balades, villages oubliés, coins insolites, conseils personnels sur les lieux où bien manger et bien boire, sur les artisans locaux, les brasseries artisanales, l’histoire,…

 

5. Nouer des liens de qualité avec les hôtes et les amener à faire des rencontres sur place avec des artisans, citoyens, autres restaurateurs locaux.

« L’objectif est de créer une chaine de recommandation pour permettre à nos hôtes de s'intégrer à la communauté locale. »

 

6. Privilégier les déplacements écologiques

« Nous recommandons à nos hôtes de se déplacer en train car il passe en face de l’établissement. Nous avons aussi développé un package zéro carbone et placé une borne de recharge à destination des voitures électriques. »

 

7. Faire vivre une véritable expérience "Ardennaise 2019"

« Nous avons envie de faire découvrir à nos hôtes une Ardenne respectueuse de nos valeurs et traditions, avec le brin de fraicheur, d'audace et de modernité dont elle se teinte aujourd’hui. »

 

8. Promouvoir le tourisme local

« Les vacances nature en Belgique, c’est un concept sympa aussi. Cela permet de se dépayser sans grands trajets, à l’occasion d’un week-end prolongé ou d’un court séjours. »

 

10. Proposer un petit déjeuner 100% local 0% déchets.

 

11. Privilégier l’économie circulaire, à tous les niveaux et le plus possible.

Quand le slow se décline de la table à manger au bureau

A Poix-Saint-Hubert, on ne vit pas seulement en mode slow tourisme écoresponsable, on pratique le slow également en cuisine avec le restaurant Les Gamines qui fait partie des 19 établissements déjà rassemblés au sein de l'alliance Slow Food.

Du côté de notre coworking Gare!, on encourage le slow working. « La philosophie de « slow working » joue un rôle important dans la chaîne de valeurs du « Coworking Gare! ». Myriam Jézéquel, chercheuse et écrivaine canadienne définit le slow working » comme le fait de se réapproprier son emploi du temps en faisant un meilleur usage de celui-ci pour une plus grande efficacité. L’idée principale est de prendre le temps de prendre du recul, de prendre soin de soi pour mieux avancer et donner du sens à nos vies professionnelles. C’est une préoccupation très contemportaine. Le coworking Gare! souhaite partager à ses usager (séminaires au vert , entreprises, coworkers) les bienfaits et les outils de ce nouvel « art de travailler ». C’est pourquoi il est par exemple doté d’une salle de bien-être pour organiser des activités de « mindfulness », mais également d’une salle à sieste  et d’espaces extérieurs de travail, de détente et de méditation. »

 

Alors, elle n’est pas belle la slow life made in Belgium ?

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer