Aller au contenu principal

Une énergie verte et locale, du producteur à chez vous

Energie locale et verte

Votre poulet fermier local cuisiné à l'énergie locale ? Découvrez l'énergie verte de nos 1 500 producteurs locaux.

Au niveau local aussi, vous avez envie de bien faire. Quand vous achetez des produits de la ferme du coin et des légumes bio locaux, c'est pour encourager un cercle vertueux. Manger sain, défendre les bons produits, favoriser les producteurs locaux et les circuits courts. Ce n'est pas pour les cuisiner ensuite avec de l'énergie produite on ne pas trop comment, venue d'on ne sait où. Et on vous comprend. Ça fait près de 20 ans que Lampiris défend la même idée. Et l'énergie qu'elle fournit à ses clients est non seulement verte, mais elle vient directement de producteurs locaux. Près de 1 500, partout en Belgique. Petit tour d'horizon, bien de chez nous.

La force du collectif.

Pour réduire notre empreinte écologique en tant que consommateur, on le sait, chaque geste compte. Et c'est le collectif qui donne à chacun de ces gestes, même modestes, tout leur sens et tout leur potentiel. C'est la même logique pour nos producteurs.

Depuis 2003, Lampiris fédère une communauté très diversifiée de producteurs d'énergie verte. Certains de taille modeste, d'autres gigantesques. Certaines entreprises dont la production d'énergie est l'activité principale, d'autres où elle est secondaire.

 

Les principales sources d'énergies renouvelables sont représentées :

• L’hydraulique qui transforme l'énergie de l'eau et des courants

• Le solaire qui transforme l'énergie du soleil en électricité

• L’éolien qui transforme la force du vent en électricité

• La biomasse qui produit de l'énergie à partir de matières premières végétales ou animales

• Le recyclage qui permet de récupérer l'énergie issue des déchets

• La co-génération qui, en plus l'électricité produite, récupère la chaleur dégagée à la combustion

Petit ou grand, ici aussi, chaque producteur compte. Et ici aussi, c'est le collectif qui permet de tirer le meilleur parti de chaque énergie renouvelable dans notre pays, au moment où elle disponible, et de les équilibrer entre elles pour assurer une production d'énergie verte toujours adaptée à la demande. C'est aussi le rôle de l'installation Plate Taille, sur les lacs de l'Eau d'Heure. On vous explique ça plus en détail.

Energie hydraulique : de la longue rivière tranquille au bord de l'école…

L'école et internat du Val Notre-Dame à Antheit, en province de Liège, est un bel exemple de partenariat avec un petit producteur hydroélectrique local. La rivière locale, la Mehaigne, y offre une petite chute d'eau qui est aujourd'hui exploitée par une "vis hydrodynamique" (un peu à la façon d'un moulin). Entraînée par l'eau, elle produit de 250 à 350 MWh/an, soit la consommation de quelque 100 ménages. Une production qui couvre 70 % des besoins de l'école. Et Lampiris rachète ensuite la part excédentaire que l'école ne consomme pas, soit à peu près 50 % de l'énergie produite.

… à l'imposant barrage de l'Eau d'Heure.

À l'autre bout de l'échelle, le plus grand barrage de Belgique, avec l'installation hydroélectrique de Plate Taille, sur les lacs de l'Eau d'Heure. Longueur de crête : 790 mètres. Superficie : 389 hectares. 68 millions de m³ d'eau ! Ensemble, ses 4 turbines ont une capacité de production de 140 MW, de quoi alimenter 175 000 ménages (chiffre à vérifier). Mais plus important encore, c'est son rôle de régulateur. Vous le savez, on ne peut pas stocker d'électricité à grande échelle. Mais on peut stocker de l'eau qui, elle, peut servir à produire de l'électricité. C'est précisément ce qui permet à Lampiris, gestionnaire du site, d'équilibrer sa production d'énergie verte. Quand il y a trop peu de vent ou de soleil, le barrage arrive à la rescousse pour compenser, en laissant couler de l'eau du bassin en amont vers celui en aval, ce qui actionne les turbines et produit l'électricité. Quand au contraire, la production éolienne et solaire sont très fortes, l'énergie excédentaire alors est utilisée pour pomper l'eau, la faire remonter dans le bassin supérieur et reconstituer la réserve. En résumé, on peut comparer le barrage à une immense pile d'énergie verte, toujours là quand on en besoin !

Energie solaire : des toits de Bruxelles…

Pour produire de l'énergie verte en milieu urbain, le solaire est une excellente option. C'est celle qu’a privilégiée la société Watt Matters à Bruxelles. Et ce n’est qu’un début. En effet, la capitale dispose encore de nombreuses toitures non exploitées. Aujourd’hui, avec 30 installations à son actif, les panneaux solaires installés par l’entreprise alimentent aujourd'hui quelque 2 500 ménages en moyenne. D’un point de vue environnemental, cela équivaut à une réduction de 2 500 tonnes de CO2 chaque année, soit le poids de l’Atomium !

… au champ solaire de Zelzate.

À Zelzate, dans la zone du port de Gand, Lampiris travaille en partenariat avec Terranova Solar, un énorme champ solaire de 55 000 panneaux, produisant 15 MW en moyenne et alimentant 4 000 ménages. Spontanément, c'était pour nous le partenaire idéal pour faire avancer les mentalités. En plus de son énergie verte, Terranova Solar a procédé à la dépollution du site avant d'y poser ses panneaux, contribuant à un environnement plus sain, mais a aussi ouvert son capital à une forme d’économie collaborative, avec 800 coopérants qui ont investi dans une coopérative, elle-même au cœur du processus de production verte.

Energie éolienne : des roses de Kalmthout

À Kalmthout, dans la province d'Anvers, une entreprise horticole spécialisée dans la production de roses cherchait des alternatives pour ses propres besoins en énergie. C'est ainsi qu'elle en est arrivée à créer un petit parc de 4 éoliennes. Aujourd'hui, sa production dépasse largement sa propre consommation, puisque ses éoliennes de 2 MW chacune alimentent quelque 6 000 ménages.

… aux embruns de Zeebruges.

Lampiris achète aussi toute la production de l'impressionnant parc éolien en mer du Nord, celui de Rentel près de Zeebruges. 42 éoliennes assurant une production totale de 1 TWh par an pouvant alimenter pas moins de 300 000 ménages ! À nouveau, une très belle contribution au développement durable dans notre pays qui évite 362 000 tonnes de rejet de CO2 dans notre atmosphère. Comme quoi, la démarche de Lampiris pour une production locale de notre énergie verte n'empêche nullement de voir grand !

Comment savoir si son energie est vraiment verte ? Voici comment Lampiris vous le garantit.

 

Sur le réseau de distribution, il est évidemment impossible de différencier un électron produit par des panneaux photovoltaïques d’un électron produit par une centrale nucléaire, par exemple.

Le système de traçabilité européen : LGO

L’Europe a donc mis en place un système de traçabilité, les labels de garantie d’origine (LGO), pour assurer le caractère vert de chaque MWh. Quand un producteur injecte de l’électricité verte sur le réseau, il reçoit un LGO par MWh. Autrement dit, quand un producteur local injecte 1000 MWh sur le réseau grâce à ses éoliennes, il reçoit 1000 LGO.

Labels de garantie d'origine : comment ça fonctionne ?

Chaque LGO dispose d’un code unique et ne peut être vendu qu’une seule fois à un fournisseur. Chez Lampiris, nous achetons autant de LGO que de MWh consommés par nos clients. Ce qui vous garantit que l’électricité de votre contrat a bel et bien été produite de manière verte quelque part en Belgique (ou en Europe).

Bref, pour tous ceux qui veulent bien faire, nous soutenons les producteurs locaux, nous contribuons au développement de la production d'énergie verte en Belgique et nous permettons à nos clients de diminuer  leur empreinte écologique.

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer