Aller au contenu principal

Piscine et jacuzzi : comment en profiter tout l'été sans déconvenue lorsque la facture sera venue ?

Lampiris-piscine-conso-jacuzzi

Une piscine ou un jacuzzi à domicile est un luxe, personne ne dira le contraire. Mais on n'est pas là pour juger et vous avez bien le droit de vous faire plaisir comme vous le souhaitez. On ne doute d'ailleurs pas que, là aussi, vous chercherez à bien faire. Voici donc quelques pistes pour vous aider à savourer les beaux jours et à éloigner quelques nuages.

Piscine : comment éviter que la facture ne déborde ?

Pompage, filtrage et surtout chauffage, avant même de commencer à en profiter, votre piscine peut vite faire déborder votre facture d'électricité. Le réchauffeur électrique est énergivore et les systèmes brûlants des énergies fossiles ont forcément un impact sur l’environnement. Sans réellement les remplacer, vous pouvez pourtant prévoir des solutions d'appoint qui peuvent réduire d'autant le recours à votre système de chauffage principal.

1. La bâche à bulles isothermiques, posée à la surface de l'eau.

Le jour, elle amplifie les rayons solaires et la nuit, elle retient la chaleur emmagasinée. Selon la qualité de la bâche, la température de l’eau peut gagner de 2 à 5 °C, divisant par deux vos besoins en chauffage. Elle protège également des impuretés, de l'évaporation de l'eau et de la prolifération des algues et bactéries. Pensez cependant qu'elle est conçue à partir de dérivés pétroliers. Et pour augmenter sa durée de vie, privilégiez une bâche épaisse (400 microns) et investissez dans un enrouleur.

2. La pompe à chaleur.

Une pompe à chaleur capte les calories contenues dans l’air ambiant, gratuit et renouvelable à volonté, mais aussi dans l’eau ou dans le sol. Trois à cinq fois moins énergivore qu’un chauffage conventionnel, la montée en température est aussi plus lente, de 1 à 2 °C par jour. Prévoyez quand même un investissement de 1 500 à 3 000 € à l'achat.

Pensez à adapter vos acomptes pour éviter de mauvaises surprises

Modifier mon acompte

3. Le chauffage solaire.

Principe : pour se réchauffer, l'eau de la piscine passe par les tuyaux noirs d'un tapis solaire posé au sol. Une solution économique, sans avoir recours à d'autres énergies que celle du soleil, mais qui nécessite un ensoleillement important.

Bien sûr, si vous disposez de panneaux photovoltaïques à domicile, vous pourrez en profiter pour autoconsommer l'électricité que vous produisez aux moments où les pics d'ensoleillement sont les plus forts et faire tourner votre réchauffeur électrique à l'énergie 100 % verte.

Lampiris-jacuzzi-consommation

Jacuzzi. Une vraie relaxation commence par quelques bonnes questions.

Vous n'avez pas envie de vous gâcher vos moments de détente dans votre magnifique jacuzzi par des sueurs froides en voyant bouillonner votre consommation d'électricité. Alors, autant se poser les bonnes questions. De quoi dépend la consommation électrique d'un jacuzzi ?

Pas de folie des grandeurs. Le premier critère à prendre en compte, c'est le volume d’eau. Forcément, plus votre jacuzzi est grand, plus le volume d’eau à chauffer sera élevé. Inutile donc d’acheter un spa pour six personnes si vous n’êtes que deux à l’utiliser.

Pas la peine de forcer sur le thermostat. Même si l'eau de votre jacuzzi peut monter à 40°, la majorité des utilisateurs estiment que la température la plus agréable se situe entre 34° et 36°. Quand vous aurez trouvé celle qui vous convient, maintenez-la en évitant le "yo-yo" : augmenter ou baisser la température de l'eau est énergivore. Et pensez à couvrir votre spa aussitôt après son utilisation, à l’aide d'une couverture thermique. Enfin, comme pour une piscine, il est possible de "soulager" le chauffage de votre jacuzzi et d'alléger votre facture, en adoptant les mêmes systèmes d'appoint : bâche à bulles isothermiques, pompe à chaleur et tapis solaire. Enfin, si vous disposez d'un espace pour installer votre jacuzzi à l’intérieur, la déperdition de chaleur y sera évidemment bien moindre.

L'indispensable, l'utile et l'accessoire. En plus de l'indispensable, comme la pompe à filtration, et de l'utile, comme le blower qui produit les bulles, certains jacuzzis proposent des options plus accessoires, comme des appareils de massage et d'autres équipements pour la musique ou la lumière. Tout cela consomme aussi. À vous de définir vos priorités.

À titre indicatif, sachez que le coût moyen en électricité d'un jacuzzi varie entre 1 € et 1,5 € par jour.

Découvrez ici nos 3 astuces pour réduire la consommation de votre jacuzzi.  

Tenez votre compteur à l'œil et, si nécessaire, adaptez votre acompte dans votre espace client

Adaptez votre acompte

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer