Aller au contenu principal

Le printemps… à vélo !

femme qui roule à vélo au Printemps

Pas réservé aux grands sportifs

 Ce mois de mars est l’occasion pour la Région wallonne d’organiser son “Printemps à vélo” dans les entreprises pour encourager les cyclistes occasionnels à se remettre au vélo et inviter les travailleurs à venir au boulot à vélo.

 Bien entendu, il n’est pas toujours possible d’abandonner un autre moyen de transport pour le vélo. La principale raison est la distance à parcourir : au-dessus de 15 km, si vous n’êtes pas un grand sportif, cela peut devenir compliqué.

 

Combiner vélo et transports en commun

 C’est pourquoi les sociétés de transport en commun permettent aujourd’hui d’embarquer dans le train, le tram ou le bus avec son vélo (pliable ou pas, selon les sociétés de transport en commun). Le TEC propose aussi le CycloTECdans le cadre d’un abonnement spécifique. De Lijn autorise les vélos classiques uniquement dans les trams du littoral mais les vélos pliables sont les bienvenus sur tout leur réseau sans surcoût.

 De son côté, la STIB s’est carrément associée à Villo !, système bruxellois de vélos en libre-service, pour rendre la location plus aisée et économique à ses usagers. Ce système de vélos en libre-service est d’ailleurs également disponible à Namur ou Anvers.

 La SNCB permet d’embarquer son vélo dans ses trains avec un ticket spécialet les grandes gares du pays proposent Blue-bike, une mise à disposition de vélos qui doivent revenir à la gare où ils ont été empruntés : idéal donc pour les trajets gares/lieux de travail des navetteurs.

 

velo pliable facile à transporter

Un triple avantage

Bien entendu, quand on pense vélo, on pense aux bienfaits sur la santé : la pratique d’un sport réduit les risques de maladies cardio-vasculaires, on a plus de souffle, on perd du poids et on augmente son espérance de vie.

Mais il y a aussi de nombreux avantages financiers à utiliser le vélo comme moyen de déplacement : les frais d’achat et d’entretien sont nettement inférieurs à ceux d’une voiture, d’autant plus que vous pouvez les payer avec vos éco-chèques. Pour vos déplacements professionnels, vous pouvez en plus bénéficier d’une indemnité kilométrique. A titre informatif, en 2017, l’indemnité vélo est exonérée d’impôt à concurrence de 0,23 euro le kilomètre.

Enfin, l’impact positif de la circulation à vélo sur l’environnement n’est pas négligeable quand on sait qu’un cycliste émet 0 grammes de CO2 par an.

 

Un corps sain sur un vélo bien entretenu

 Prêt· à remonter en selle ? N’oubliez pas de vous assurer que tout est bien fonctionnel quand vous sortez votre vélo de son hibernation hivernale. Chambres à air, freins, direction, pédalier, dérailleurs : faites vérifier tout ça chez votre vélociste préféré. Si vous êtes plutôt adepte du “do it yourself”, le GRACQ donne quelques pistes pour l’apprentissage et Pro Velo organise régulièrement des formations en mécanique vélo.

 Bon trajet le nez au vent sous le soleil !

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer