Aller au contenu principal

Le jardin, votre allié pour le zéro déchet !

Thumbnail

1. Vous avez pensé au compost ?

Bien sûr, nous direz-vous ! On s’en doutait. Le compost, oui, mais pas n’importe comment. Si vous n’êtes pas encore initiés à l’art du compostage, sachez qu’il ne s’agit pas de cumuler sauvagement l’ensemble de vos déchets biodégradables mais d’accumuler certains types de déchets tels que vos épluchures, coquilles d’œufs, déchets verts, fleurs fanées, marcs de café,… L’important est que ces déchets ne contiennent pas de pesticides ou autre traitement et qu’ils soient suffisamment variés.

 

2. Réutilisez vos eaux de cuisine

Les eaux de nettoyage de vos salades peuvent repartir directement vers le potager ou dans vos jardinières. Les eaux de cuisson que vous n’utilisez plus peuvent être versées, encore chaudes, sur d’éventuelles mauvaises herbes qui poussent entre vos pavés de terrasse ou dans vos allées en gravier. Bref, rien ne se jette !

 

3. L’œuf ET la poule

Pourquoi choisir si l’on peut tout avoir ? Sacrément voraces, les poules sont de très bonnes alliées vers le zéro déchet. Restes alimentaires, pain, légumes flétris, coquilles d’œufs,… Les poules mangent presque tout ! Et en fin de parcours, il ne vous reste plus qu’à ramasser les œufs !

 

4. Utilisez les principes de la permaculture

La permaculture au jardin permet de minimiser son impact environnemental. Pour vous donner une idée simple, plutôt que de porter vos cartons au parc à containers, vous pouvez les utiliser pour pailler certaines zones du jardin. Pourquoi feriez-vous cela ? Par exemple, pour protéger la terre à l’entrée de l’hiver ou pour enlever l’herbe sur une zone que vous désireriez bientôt cultiver. Simple, efficace, économique, écologique.

 

5. Les animaux sont vos amis

Si vous n’avez pas de poules, les épluchures de légumes peuvent par exemple être données à vos lapins ! S’ils courent en liberté dans un grand enclos, tout disparaîtra comme par enchantement. Si leur cage est plus étroite, la litière sera vidée directement dans votre composteur.

Si vous avez un chien, n’hésitez pas à lui donner des os, ils en raffolent ! Attention toutefois à ne pas donner d’os de poulet. Trop cassants, ils sont déconseillés. 

 

6. Cultiver votre potager

Quand vous disposez d’un potager, vous cueillez juste ce dont vous avez besoin, au moment où vous en avez besoin. Fini le gaspillage, les légumes flétris et le frigo qui tourne pour conserver vos légumes ! Si vous n’avez pas accès à un jardin, certains légumes comme les tomates se cultivent très bien en pots sur une terrasse. Et si vous n’avez pas d’accès extérieur, n’hésitez pas à choisir quelques aromatiques qui vous permettront de varier les plaisirs en cuisine tout en vous procurant un décor verdoyant à l’intérieur. Menthes, basilics, coriandre, persil, ciboulette,… vous n’aurez que l’embarras du choix !

 

7. Pour vos semis : des boites d’œufs

Comme les pots de yaourt vides, les macaronis et les rouleaux de papier vides, les boites d’oeufs sont support de créativité infini pour les bambins de maternelle. Mais elles sont aussi très utile pour vos semis. Biodégradables, elles peuvent se replanter directement dans la terre, sans vous contraindre à sortir le plant du pot. Des graines, du terreau, des boites d’œufs, un peu d’eau et le tour est joué. Rapide, facile et zéro déchet.

 

Vous aussi vous voulez vous investir dans le changement vers un monde plus durable ? Rien de plus simple !

Consultez notre offre !

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer