Aller au contenu principal

Le changement du gaz pauvre en gaz riche pour 1,6 million de ménages belges

Thumbnail

C'est dans cette optique que les autorités néerlandaises comptent mettre fin à leurs exportations dès 2030. La Belgique devra donc s'approvisionner davantage auprès d'autres pays. Ce gaz naturel présente toutefois une autre composition, alors que certains appareils  de nos maisons n'y sont pas adaptés...

Découvrez ici comment la transition va s'opérer en Belgique !

 

De quoi s'agit-il ?

À l'heure actuelle, plus de 3 millions de ménages et d'entreprises consomment du gaz naturel en Belgique. Il sert principalement à chauffer l'eau et l'habitation ainsi qu'à cuisiner. Précision : nous parlons ici de gaz naturel et donc pas du gaz en bouteille ou destiné aux véhicules. La moitié de ces consommateurs, soit quelque 1,6 million de Belges, reçoit du gaz naturel en provenance des Pays-Bas. Il en est ainsi depuis 1966. Un choix logique, vu que les Pays-Bas sont nos voisins. Il est en effet facile de l'acheminer jusqu'à chez nous via des gazoducs.

Le gaz naturel a connu un succès fulgurant en Belgique. De plus en plus d'entreprises et de particuliers l'adoptaient. À la fin des années septante, notre pays a donc commencé à en importer plus : depuis le Royaume-Uni, la Norvège, le Qatar et la Russie. Étrange mais vrai : ce gaz a une autre composition que le gaz néerlandais. Il existe même un réseau de distribution séparé pour ne pas les mélanger. Nous avons donc deux réseaux qui cohabitent pour l'instant en Belgique.

 

Gaz riche, gaz pauvre, quelle différence ? 

Il existe deux types de gaz : le gaz pauvre et le gaz riche. En fonction du gisement, leur pouvoir calorifique diffère. Le gaz importé des Pays-Bas est moins performant que celui des autres pays il est donc appelé « gaz pauvre ou gaz à bas pouvoir calorifique », « gaz L » ou « gaz pauvre ». Le gaz naturel provenant des autres régions du monde est appelé « gaz à haut pouvoir calorifique », « gaz H » ou « gaz riche ».

L'ennui, c'est que tous les appareils au gaz ne sont pas compatibles avec le gaz riche. Ceux qui passent du gaz pauvre au gaz riche doivent faire contrôler leurs appareils par un technicien agréé. 

Cela concerne principalement les chaudières, les petits et grands chauffe-eaux, les cuisinières, les plaques de cuisson, les fours, les convecteurs et les feux décoratifs. Ne pas faire contrôler vos installations peut s'avérer dangereux. Votre appareil à gaz pourrait en effet produire plus de CO, consommer davantage ou s'user plus vite.

Soyez donc tranquille : avec Lampiris, cela se fait automatiquement lors de l’entretien de votre chaudière.

Vous ne possédez pas encore de contrat d'entretien et vous habitez dans l'une des zones concernées ? 

Découvrez notre entretien de chaudière à partir de 5,99€ par mois

Thumbnail
Thumbnail

Vérifier vos appareils au gaz vous-même ? Mauvaise idée !

Tous les appareils à gaz ne sont pas adaptés au gaz riche. Cependant, Vous ne pouvez pas le vérifier vous-même : il faut pour cela obligatoirement analyser la composition des gaz d'échappement. En d'autres mots, c'est le travail d'un spécialiste.

Où se trouvent les consommateurs belges de gaz pauvre ? 

Pour l'instant, 1,6 million de ménages et d'entreprises consomment du gaz pauvre des Pays-Bas. Il s'agit de l'ensemble de la province d'Anvers, d'une grande partie du Brabant flamand et wallon et de zones réduites dans le Limbourg, les provinces de Namur, de Liège et du HainautLes Bruxellois également sont approvisionnés en gaz pauvre.

À partir de 2018, chaque été, une série de communes opéreront la transition. Ce grand remue-ménage ne prendra fin qu'en 2029. 

Pour plus d'informations, consultez le site web fédéral legazchange.be ou appelez le Contact Center du SPF Économie au numéro gratuit 0800 120 33.

Vous pouvez également contacter votre gestionnaire de réseau de distribution pour connaître l'agenda précis.

Votre chaudière a besoin d'être entretenue ? Bénéficiez de 15€ de réduction avec le code GASCHANGE. Cette offre n'est pas cumulable avec d'autres promotions. Action valable du 23/04/2018 au 30/04/2018. 

Mon prochain entretien de chaudière

Je vérifie ma chaudière
Thumbnail

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer