Aller au contenu principal

Et si votre chaudière était l’ennemie des économies de chauffage ?

Miniatuurvoorbeeld

Et honnêtement, personne ne veut avoir sa chaudière comme ennemi : elle vit sous votre toit, fait la pluie et le beau temps, elle réchauffe votre cœur après une journée de travail. Non, personne ne veut se mettre sa chaudière à dos. Personne.

Les 3 situations où votre chaudière devient l’ennemie de vos économies de chauffage.

Votre chaudière avale goulument des quantités astronomiques de mazout ou de gaz, ni vu ni connu.

Notre diagnostic de pro : mal réglée, mal entretenue, votre chaudière jette son dévolu sur le carburant dont vous la nourrissez. Forcément, elle compense !

Votre chaudière émet du gaz indécelable, inodore et incolore. Sournois.

Notre diagnostic de pro : votre chaudière reçoit trop peu de visite, elle se venge sournoisement. Le monoxyde de carbone n’est pas un gaz anodin, il est toxique ! Clairement, à ce stade, votre chaudière vous nuit.

Votre chaudière s’arrête.

Pour compenser, vous voilà en train de collecter toutes les chaufferettes du voisinage. A moins que vous possédiez des panneaux photovoltaïques, il y a de quoi faire tourner le compteur électrique à toute allure et voir le montant de votre prochaine facture atteindre des sommets.  

Notre diagnostic de pro : le message est clair, votre chaudière en a assez. Et si vous en êtes arrivé là, c’est parfois même le point de non-retour.

Notre conseil : invitez plus régulièrement son technicien. Seul un spécialiste de l’entretien de chaudière peut la tirer d’une de ces mauvaises passes !  C’est la seule chose à faire pour que votre chaudière ronronne à nouveau et devienne l’alliée de vos économies de chauffage.

Faites des économies avec l’entretien de votre chaudière

Demandez votre entretien

Que fait un spécialiste de l’entretien de chaudière ?

Le technicien agréé suit un cahier des charges précis, il vérifie, il nettoie, il répare. Certaines entreprises spécialisées dans l’entretien de chaudière proposent même des services pour que plus jamais votre chaudière n’émettre de gaz inapproprié, ne compense en surconsommant ou ne s’arrête :

  • Service dépannage 24/24
  • Diagnostic de la durée de vie et de la performance
  • Check-up

C’est aussi pour cela que le montant du devis varie d’un prestataire à l’autre. Mais quand on aime, on ne compte pas, surtout quand l’enjeu des économies de chauffage est réel ! Car une chaudière bien entretenue, c’est jusqu’à 12% de consommation en moins.

Le sésame dont vous avez besoin

Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous êtes responsable de l’entretien de votre chaudière. C’est d’ailleurs une obligation légale. En Wallonie, l’entretien de chaudière au mazout doit avoir lieu chaque année tandis que l’entretien de chaudière au gaz, une fois tous les trois ans. La personne qui réalise votre entretien de chaudière doit vous remettre une attestation légale que vous devrez consigner avec vos documents d’assurance.

Les enjeux d’une chaudière qui ronronne

  1. Votre santé : personne n’aime vivre en compagnie d’une chaudière qui rejette un gaz, le monoxyde de carbone, aussi indétectable que toxique à haute concentration.
  2. Votre portefeuille : jusqu’à 12% d’économie de chauffage, une diminution du risque de panne et une meilleure anticipation de la fin de vie de votre chère chaudière.
  3. Le respect de la loi : là, vous n’avez pas le choix. Vous devez obtenir l’attestation légale d’entretien de chaudière tous les ans pour les chaudières au mazout et tous les 3 ans pour les chaudières au gaz.
  4. L’environnement : c’est souvent le bénéfice associé aux économies de chauffage et aux économies d’énergie, en général.

Pour résumer, n’hésitez pas plus avant de réserver votre entretien de chaudière, elle vous en sera très reconnaissante !

Vous voulez découvrir comment faire des économies de chauffage grâce à d’autres astuces et conseils ? Découvrez vite nos articles sur le sujet !

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer