Aller au contenu principal

Déjections, eaux usées et déchets de cuisine chaufferont le nouveau quartier gantois

Gent stad

Cette technologie verte a été baptisée Zawent, l’abréviation de « Zero Afvalwater met Energie- en Nutriëntenwinning », soit « Pas d’eaux usées grâce à l’extraction de l’énergie et des nutriments ». Le concept est aussi génial que simple. Tous les logements du projet seront équipés de toilettes spéciales à aspiration. Les eaux usées des toilettes et les déjections finiront dans des cuves spéciales avec les déchets alimentaires des habitants. En fermentant dans ces conteneurs, ils produiront du biogaz qui à son tour permet de produire de la chaleur.

Ce système offre également une seconde vie aux eaux usées de la cuisine et de la salle de bain, qui ont une température moyenne de 25°C. Cette chaleur sera réutilisée par une usine de savon située à proximité. Et ce n’est pas tout : la fabrication du savon dégage une quantité importante de chaleur qui, à l’heure actuelle, est totalement perdue. Or bientôt, cette énergie sera réintroduite dans le quartier résidentiel, complétant ainsi le cycle.

Thumbnail

Coût du système Zawent : 4 millions d’euros. Les habitants pourront compter sur des prix conformes au marché et auront voix au chapitre. Si cette technologie existe depuis longtemps aux Pays-Bas, c’est Gand qui en aura la primeur dans notre pays. Et ce n’est pas un hasard, car la ville d’Artevelde entend devenir climatiquement neutre d’ici 2050.

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer