Aller au contenu principal

Déchets plastiques : le 7ème continent

Miniatuurvoorbeeld

80 000 tonnes de plastique se retrouvent dans les océans. Hormis le nombre, ce qui est inquiétant c'est que la majorité des déchets mesurent moins de 5mm et sont ingérés par les poissons ou les autres espèces marines. 

La Belgique est souvent considérée comme un exemple dans le recyclage des déchets ménagers. Près de 700 000 tonnes ont été recyclées en 2017. Ne crions pas victoire trop vite car seulement 40% des plastiques d'emballage sont recyclés. Nous devons donc encore nous améliorer dans ce domaine et cela passe par des investissements dans les usines de recyclage. 

Le recyclage n’est donc pas forcément la solution miracle. Aujourd’hui, l’enjeu est avant tout de réduire drastiquement la consommation et donc, la production de plastique.  

Parmi les petits gestes du quotidien, en voici quelques-uns faciles à mettre en œuvre.

Participez au concours à la fin de l'article

Vous pouvez gagner soit une lunchbox en bambou soit un bee's wrap - un morceau de tissu réutilisable pour conserver vos aliments dans le frigo - soit un lot de 8 pailles réutilisables. 

1. Je refuse les emballages inutiles

Par exemple, au supermarché, ne laissez pas le vendeur de la poissonnerie ou de la boucherie ni même la caissière qui fait du zèle vous fourguer son petit sac en plastique transparent (de toute façon, il sera absolument impossible à réutiliser, vous n’allez vraiment rien en faire d’autre que de le jeter immédiatement à la poubelle).

Traquez les emballages non nécessaires, refusez les sacs dont vous n’avez pas besoin (qu’ils soient en plastique ou en papier d’ailleurs). Chez le fleuriste, privilégiez les bouquets de fleur sans emballage ou entourés de papier. Dans tous les cas, refusez la débauche d’énergie à grand renfort de coups d’agrafeuse pour faire tenir ce satané film plastique !

2. J’apporte mes propres récipients

Pour les adeptes du zéro déchet, c’est un réflexe : on amène avec soi ses propres récipients. C’est même tout un concept dans ce qu’on appelle les magasins de vrac. Mais le concept fonctionne aussi très bien dans les commerces traditionnels. Il est de plus en plus fréquent que des personnes munies de leur Tupperware se présentent aux comptoirs des fromageries, poissonneries, boucheries… et ce, même dans les supermarchés !

 

3. Je pratique le plogging

Le plogging, c’est le mariage du sportif et de l’écolo. En gros, c’est faire du jogging tout en se baissant pour ramasser les déchets que l’on croise sur son chemin. Vous n’aimez pas le sport ? Pas de souci, pour l’environnement, cela fonctionne aussi sans courir. Le concept pour les non-sportifs : vous voyez un déchet dans la nature ou dans la rue, vous le ramassez pour le jeter dans la poubelle appropriée.

4. Je refuse les pailles

Oui, au début, siroter votre mojito sans paille, ça va vous faire bizarre. Mais il existe des alternatives durables à la paille jetable. Testez donc les pailles réutilisables. N'oubliez pas vous pouvez en gagner 8 dans notre concours. 

5. J’utilise une gourde réutilisable

Pour le coup, on ne va pas vous la faire longue autour du mot gourde. Pour la planète, il vaut mieux utiliser une gourde réutilisable plutôt que de consommer des bouteilles en plastiques à gogo.

6. J’utilise du bee’s wrap

Fini le recours au film plastique alimentaire (qu’on n’utilise qu’une seule fois), place au bee’s wrap !

Concrètement, il s’agit d’un morceau de tissu enduit de cire d’abeille (cela en fait du tissu ciré). Ce précieux tissu s’utilise exactement comme du film plastique : pour couvrir une casserole, un plat à gratin, pour emballer des carottes à emporter, pour recouvrir un saladier,… 

Pour en fabriquer, rien de plus simple :

  • vous découpez du tissu à la taille de votre choix
  • vous déposez le tissu sur un papier cuisson dans votre four 
  • vous saupoudrez le tissu de copeaux ou de billes de cire d’abeille
  • vous enfournez à 80°
  • vous décollez délicatement le tissu une fois qu’il est totalement imprégné et vous le laissez refroidir

Si le sujet vous intéresse, il existe de nombreux tutos sur internet pour vous aider à réaliser votre bee’s wrap et contribuer ainsi, à votre échelle, à une meilleure gestion des déchets plastiques ! Pas le courage de le faire vous-mêmes ? Pas de soucis ! Tentez d'en remporter un dans notre concours ci-dessous :

 

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer