Aller au contenu principal

Cinq mythes sur les panneaux photovoltaïques

Thumbnail

Mythe 1 : les panneaux photovoltaïques consomment plus d'électricité pendant leur production que ce qu'ils ne permettent de produire eux-mêmes.

Certes, de nos jours, il faut encore recourir aux énergies fossiles pour produire les installations génératrices d'énergie verte. Mais en tenant compte de la durée de vie des panneaux photovoltaïques, le tableau est tout autre. Les installations compensent leur empreinte carbone en moins de 4 ans ! Autrement dit : le volume d'énergie verte produite pendant cette période est supérieur au volume d'énergie « polluante » nécessaire à leur fabrication. Pas mal quand on sait que la durée de vie des panneaux photovoltaïques est de 30 ans. Cela veut donc dire que leur bilan carbone est largement positif. Certains panneaux sont capables de compenser leur empreinte en 1,2 an seulement. 

 

Mythe 2 : les grandes centrales photovoltaïques monopolisent des terres qui pourraient être boisées ou utilisées pour l'agriculture.

Pas nécessairement. Vous pouvez parfaitement construire des centrales solaires sur d'anciennes décharges ou des sites industriels, comme Terranova par exemple. Sun Power, un installateur américain de centrales solaires, conçoit des projets conciliant l'agriculture et la production d'électricité. On a ainsi vu des sols épuisés redevenir fertiles. Dans certaines installations, les moutons gambadent et paissent même au beau milieu des panneaux solaires...

 

Mythe 3 : les panneaux photovoltaïques contiennent des matières nocives pour nous.

De premier abord, cette affirmation est vraie. Ils contiennent en effet du plomb et du cadmium, qui sont des substances toxiques. Cependant, un panneau est très sûr d'utilisation. Ce n'est que lors du recyclage ou du démantèlement qu'il peut y avoir des risques. Rassurez-vous les fabricants de panneaux photovoltaïques sont au courant de ces risques et appliquent suffisamment de mesures de sécurité. Certains panneaux solaires ne contiennent d'ailleurs plus aucune substance toxique.

 

Mythe 4 : les panneaux consomment de grosses quantités d'eau.

L'eau sert de liquide de refroidissement dans les panneaux solaires thermiques. Ceux-ci exploitent en effet la chaleur du soleil. Les panneaux solaires photovoltaïques transforment quant à eux les rayons de soleil en énergie. L'eau n'est utilisée qu'au stade de leur fabrication. Les grands panneaux solaires doivent être régulièrement nettoyés à l'eau, sans quoi ils perdent en efficacité. Il existe néanmoins des robots de nettoyage très économiques qui consomment 75 % d'eau en moins. Il est donc vrai que l'eau est nécessaire pour la fabrication et l'entretien des panneaux solaires. Reste qu'en comparaison, la production électrique traditionnelle requiert beaucoup plus d'or bleu.

 

Mythe 5 : les panneaux photovoltaïques ne sont pas recyclables.

La durée de vie moyenne d'un panneau photovoltaïque est d'environ 30 ans. Cela ne veut pas dire pour autant qu'ils perdent toute valeur passé ce délai. Au contraire, de plus en plus d'initiatives de recyclage voient le jour. La Solar Energy Industries Association, l'association américaine des producteurs de panneaux solaires, rassemble différents acteurs du secteur. Objectif : empêcher les vieux panneaux photovoltaïques de finir dans une décharge et veiller à ce qu'ils reçoivent une seconde vie

 

Vous aussi vous voulez sauter le pas ?

Demandez un devis !

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer