Aller au contenu principal

Chauffer nos maisons grâce aux déchets plastiques ? Ça va arriver !

Miniatuurvoorbeeld

Dans la rue, la nature, les océans et même les régions polaires : les déchets plastiques sont partout. Notre dépendance au plastique est dramatique pour l’environnement. Des chercheurs de l’Université de Chester ont découvert le moyen de transformer les déchets plastiques en hydrogène. Celui-ci peut ensuite servir de combustible pour chauffer les maisons et alimenter les véhicules électriques.

Chauffage alternatif

Les chercheurs ont construit un four spécial qui peut atteindre 1000°C. À cette température, le plastique est transformé en plusieurs gaz, dont l’hydrogène. Les déchets peuvent être enfournés tels quels : finis le tri et le nettoyage. À Ellesmere Port, un grand port près de Liverpool, une grande installation industrielle verra bientôt le jour. Celle-ci brûlera 25 millions de tonnes de déchets plastiques par an. L’hydrogène libéré pourrait jouer un rôle clé dans la réalisation des objectifs climatiques britanniques. L'hydrogène est une alternative au gaz traditionnel, utilisé depuis des décennies dans les poêles et les chaudières. C’est également un carburant pour les voitures, les camions et les autobus.

Le chauffage aux déchets plastiques n’est pas encore pour demain. Vous pouvez donc garder votre chaudière pour l’instant.

Avez-vous déjà planifié un entretien ?

Intérêt asiatique

Cette technique révolutionnaire pourrait mettre un terme au problème des déchets. Les chercheurs sont convaincus que l'on ne jettera plus les déchets plastiques à la légère, puisque le plastique permettra de produire de l’énergie. Plusieurs pays asiatiques, dont le Japon, ont manifesté leur intérêt pour cette technologie. Une bonne nouvelle pour la planète, étant donné que l’Asie compte encore de nombreuses centrales à charbon polluantes. Cette solution est-elle donc en tout point parfaite ? Pas tout à fait ! Car la production d'hydrogène à partir du plastique libère des gaz à effet de serre comme le méthane. Mais les scientifiques ont trouvé une solution : ils capturent et stockent les gaz à effet de serre pour qu'ils ne soient pas rejetés dans la nature.

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer