Aller au contenu principal

Bienvenue à Flobecq, capitale du photovoltaïque en Wallonie

Thumbnail

Panneaux photovoltaïques gratuits

L’histoire commence en 2008, lorsqu’une poignée d’habitants de Flobecq rêve de projets écologiques dans la commune. Ils fondent une ASBL, « Collines sous Levant » dont l'objectif est : « Des panneaux photovoltaïques gratuits pour tous ».

L’initiative est aussi simple qu’ingénieuse. L’ASBL a pour but de contracter un prêt permettant d’acheter des panneaux photovoltaïques en faveur de familles en difficulté. Ces panneaux génèrent des certificats verts, qui sont utilisés pour rembourser le prêt. Les familles en profitent deux fois. D’une part, elles voient leurs propres factures réduites (dès lors que le compteur tourne à rebours) et, d’autre part, sitôt le prêt remboursé, elles deviennent propriétaires des panneaux. Ce qui, à terme, leur permet d’obtenir elles-mêmes les fameux certificats verts. Fantastique ? Bien sûr ! Réaliste ? Bien sûr que non. Car les projets coûtent au bas mot plusieurs millions d’euros. Mais ... ça c'était avant ! 

 

298 familles intéressées 

Le bourgmestre décide d'appuyer le projet. La commune et l’ASBL « Collines sous Levant » unissent leurs efforts et s’adressent à la Banque Triodos, réputée pour investir dans des projets durables. La banque consent à un prêt de 4,5 millions d’euros ! C'est le début de l'aventure photovoltaïque.  Certaines conditions sont mises en place par la commune et l'ASBL comme par exemple la capacité de l'installation ne doit pas dépasser les besoins en énergie de l'habitant. Tous les habitants reçoivent un courrier du bourgmestre leur proposant l'installation gratuite de panneaux photovoltaïques. Certains se montrent méfiant, et seulement une centaine de familles répondent positivement. Au final, le projet compte 298 familles adhérentes.

 

Coup de massue sur le projet

Aujourd’hui, on dénombre pas moins de 418 installations à Flobecq. En effet, une maison sur trois est équipée de panneaux solaires. Le soleil répond à 20 % des besoins totaux en électricité du village. À titre de comparaison, en Wallonie, le soleil représente à peine 3 % de la consommation d’électricité. Certes, le système connaît quelques couacs : la quantité d’électricité injectée dans le réseau est à l’origine de plusieurs pannes.

Mais le plus gros problème reste à venir. En effet, le gouvernement wallon a décidé de réduire à la fois le montant mais aussi la durée de remboursement des certificats verts. Le bourgmestre, cependant, ne se laisse pas impressionner. Le rendement inférieur des certificats ne compromet pas le projet, affirme-t-il. Question de savoir considérer la vie du côté ensoleillé...

 

Vous aussi vous voulez réaliser votre projet d'installation de panneaux photovoltaïques ?

Découvrez notre offre !

Donnez votre avis

Restez au courant !

Recevez nos promotions, concours et conseils personnalisés

 
Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter Une erreur est survenue, merci de réessayer